La démocratie est un moyen non une fin


La démocratie est un moyen, non une fin

"L'emploi inconsidéré du mot " démocratique " pour en faire un qualificatif élogieux à usage généralisé n'est pas sans danger. Il suggère que, dans la mesure où la démocratie est quelque chose de bon, c'est toujours un avantage pour le genre humain d'en étendre le domaine. Cela peut sembler incontestable, mais il n'en est rigoureusement rien."

il n'est plus possible de méconnaître que ces derniers temps, malgré la persistance d'une adhésion verbale et même de demandes de démocratisation plus étendue, il se soit élevé parmi les gens réfléchis une inquiétude croissante et de sérieuses alarmes quant aux résultats que le système engendre fréquemment'"  Tiré de la Constitution de la liberté Collection Liberalia par F. Von Hayek Prix Nobel 1974

Cette inquiétude ne fait que grandir aussi dans l'esprit des électeurs comme le montre les taux d'abstention de plus en plus élevé à chaque élection (exceptée celle de 2007). La réponse vient de l'incompréhension qu'ont nos contemporains, électeurs et hommes politiques, de ce régime politique que l'on appelle la démocratie majoritaire.












La démocratie est un moyen non une fin

Opinion majoritaire et démocratie

La démocratie dans la rue

Les prédictions électorales










   
 top