Accueil
Vidéo conférences
 
Autres universes
Curriculum Vitae
 
Voir Panier
Connection client :
   
 
Nouveau compte ?
 
Evènements à la une
Le combat intellectuel contre la pensée libérale à l'université
Le déclin des Etats Nations
Nos élus sont-ils légitimes?
Réformer le droit du travail
le pacte républicain : un piège à ....?
 
Recherche
 
Nous contacter
Liens
Plan du site
 
 
  
 
Powered by
BWM Mediasoft
Bienvenue sur le site de Bertrand Lemennicier  Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme, ces droits sont : la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression (Article 2 de la déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen du 26 août 1789)  "Quand même tu aurais à vivre trois mille ans, et trois fois dix mille ans, dis-toi bien que l'on ne peut jamais perdre une autre existence que celle qu'on vit ici-bas, et qu'on ne peut pas davantage en vivre une autre que celle qu'on perd". Marce Aurèle, Pensées, Livre II, maxime 14  "La vertu de la rationalité signifie la reconnaissance et l'acceptation de la raison comme notre seule source de connaissance, notre seul juge des valeurs et notre seul guide d'action" Ayn Rand , La vertu d'égoisme,  J'ai le pouvoir d'exister sans destin, Entre givre et rosée, entre oubli et présence. Médieuse de Paul Eluard 1939 

 
Le combat intellectuel contre la pensée libérale à l'université

La conquête du pouvoir politique et
l’enjeu du combat intellectuel à l’université

par Bertrand Lemennicier/ octobre 2017

De façon ultime le pouvoir pur réside dans la légitimité que l’opinion publique accorde aux hommes politiques et à leurs exécutants, conquérir l’opinion publique : c’est conquérir le pouvoir.   Entre 17 ans et 23 ans (première, terminale au Lycée et trois premières années d’université), les jeunes vont avoir l’esprit contestataire et simultanément ouvrir leur esprit à la compréhension du monde dans lequel ils vont vivre. Après cet âge, ils seront absorbés par l’acquisition des compétences qui leur permettent d’avoir un métier, ils n’auront plus le temps de réfléchir et 20 ans après, ils vivront encore avec les croyances qu’ils auront adoptées dans cette période unique de leur vie. L’enjeu pour former les croyances de l’opinion publique de cette génération est alors formidable. En effet, elle arrivera au pouvoir une vingtaine d’années après ses études et contrôlera ce pouvoir au moins pendant une vingtaine d’années avant qu’une autre génération ne la remplace.

Les péripéties d'une vie à l'Université quand on ne se soumet pas à la pensée unique

 
 
Paris school of Economics PSE

PNG - 512.2 ko

La Paris School of Economics (PSE) et la main mise de l'ENS sur la science économique

 Par Bertrand Lemennicier /octobre 2017

L'orgueil blessé des "ingénieurs économistes" français issus des Grandes écoles (Polytechnique, Mines , ponts, Normale sup, ENSAE), appartenant à des centres de recherches publics indépendants des universités a conduit à la création de la pompeuse "Paris School of Economics" en référence à la London School of Economics" dans le but d'apparaître en bonne position dans les classements internationaux des départements d'économie (en 7 ème positions selon REpec.). Les partenaires fondateurs sont les Ponts et Chaussées, EHESS, CNRS, INRA , ENS Ulm et in extremis l'université de Paris 1, grâce à notre collègue Hénin ex directeur du CEPREMAP.

Le premier directeur, et principal artisan de l'opération avec Daniel Cohen, a été Thomas Piketty (Normale Sup -Ulm) dont les affinités politiques marquées à gauche sont de notoriété publique ce qui a entaché la crédibilité scientifique de l’opération. Moins marqué politiquement François Bourguignon et son successeur Pierre-Yves Geoffard sont normaliens. Ce regroupement illustre une fois de plus le "mal français": une oligarchie intellectuelle qui se prétend de haut niveau, ambitieuse par formation, positiviste en sciences humaines par tradition et socialiste en politique par constructivisme a réussi à convaincre le pouvoir (de droite) de financer cette institution créée en décembre 2006. 11 ans après et ce depuis février 2017, elle est installée dans les nouveaux locaux du Campus Jourdan


 

 

 



 

 

 


       
 
Le combat intellectuel contre la pensée libérale à l'unviersité

La conquête du pouvoir politique et
l’enjeu du combat intellectuel à l’université

par Bertrand Lemennicier/ octobre 2017

De façon ultime le pouvoir pur réside dans la légitimité que l’opinion publique accorde aux hommes politiques et à leurs exécutants, conquérir l’opinion publique : c’est conquérir le pouvoir.   Entre 17 ans et 23 ans (première, terminale au Lycée et trois premières années d’université), les jeunes vont avoir l’esprit contestataire et simultanément ouvrir leur esprit à la compréhension du monde dans lequel ils vont vivre. Après cet âge, ils seront absorbés par l’acquisition des compétences qui leur permettent d’avoir un métier, ils n’auront plus le temps de réfléchir et 20 ans après, ils vivront encore avec les croyances qu’ils auront adoptées dans cette période unique de leur vie. L’enjeu pour former les croyances de l’opinion publique de cette génération est alors formidable. En effet, elle arrivera au pouvoir une vingtaine d’années après ses études et contrôlera ce pouvoir au moins pendant une vingtaine d’années avant qu’une autre génération ne la remplace.

Les péripéties d'une vie à l'Université quand on ne se soumet pas à la pensée unique


 
Le déclin des états nations

Le déclin des États Nations par fragmentation, sécession et privatisation des gouvernements  5 /02/2015
par Bertrand Lemennicier

Résultat de recherche d'images pour Histoire du drapeau de la Catalogne et du Québec - AmériQuébecGrand drapeau Corse 150x250cm

Faut-il créer un État Mondial en donnant à l'ONU le droit de taxer chaque État national afin de développer une force militaire permanente d'intervention internationale, de transformer le Fonds monétaire International en banque centrale indépendante et prêteuse en dernier ressort avec une seule monnaie, le Terra ou le Phoenix, ayant cours forcé et légal sur la terre entière? Faut-il créer un État Fédéral Européen centralisé ou faut-il, au contraire, instaurer une concurrence entre les différents États membres qui retrouvent leur souveraineté (tel le Brexit) dans le cadre d'une zone de libre échange ? Faut-il supprimer les États nationaux européens et l’État français en laissant aux Basques, aux Bretons, aux Alsaciens, aux Niçois, aux Savoyards, aux Corses ou aux habitants de l’ex-république des Escartons le droit de vivre à leur guise et de gérer leurs relations inter individuelles dans le cadre d'un État de Droit, sans États nationaux, ou supra nationaux.


Les États Européens vers 1220 avant l’État Nation.
Afficher l'image d'origine

       
       
LES AUTRES INFOS, NEWS, EVENEMENTS A LA UNE
L'europe des nations contre la liberté , entre cartel et fédéralisme
Le déclin des Etats Nations
Nos élus sont-ils légitimes?
interview-Revue Argument-Grégoire Canlorbe
Réformer le droit du travail
le pacte républicain : un piège à ....?
les élections présidentielles de 2017
L'abstention aux élections

Plus
Vidéo conférences - Autres universes - Curriculum Vitae
Nous contacter - Liens - Plan du site - Conditions Générales de Vente

Copyright © 1996-2008 Bertrand Lemennicier. Tous droits réservés.